Conseils

L’examen du CAP Pâtissier en candidat libre : mode d’emploi

31 octobre 2018

Vous avez un projet professionnel ? Vous êtes en reconversion ? Quelle que soit la raison pour laquelle vous vous lancez dans la belle aventure qu’est le CAP Pâtissier, vous vous posez certainement beaucoup de questions. En tout cas, ce fut mon cas, spécialement en candidat libre. A commencer par : en quoi consiste l’examen ?

L’obtention du CAP Pâtissier est soumise à 2 conditions :

  • Une moyenne générale de 10/20
  • ET une moyenne de 10/20 sur l’ensemble des matières professionnelles

L’examen se découpe en 2 blocs de matières :

  • les matières professionnelles : EP1 Approvisionnement et Gestion des Stocks et EP2 Fabrication de Pâtisseries
  • les matières générales : Français, Mathématiques-Sciences, Histoire-Géographie-Enseignement moral et civique, Education Physique et Sportive, Prévention-Santé-Environnement (PSE). Si vous avez déjà un diplôme de niveau équivalent ou supérieur, vous serez dispensé des premières matières générales mais pas de la PSE.
  • épreuve facultative de langue vivante

/!\ Les pré-inscriptions aux épreuves sont ouvertes ! Connectez-vous sur le site de l’Académie correspondant à votre domicile et remplissez le formulaire (je vous renvoie vers ce tableau qui regroupe les académies et leurs sites internet). Ne tardez pas, les pré-inscriptions se terminent mi-novembre !

Forme globale ou progressive ?

Vous aurez le choix de vous inscrire sous l’une ou l’autre : je vous conseille de vous inscrire sous la forme globale (vous devrez présenter toutes les épreuves lors de la session) car au pire des cas, si vous n’obtenez pas votre CAP, vous pourrez, sur demande, demander le report de vos notes pour l’année suivante.

Le cas de l’épreuve de langue vivante

L’épreuve de langue vivante, facultative, consiste à passer un oral de 20 min + 10 minutes de préparation préalable. Il s’agit d’échanger avec l’examinateur au sujet d’un texte d’une quinzaine de lignes (niveau 3e).
Avantage : seuls les points au dessus de la moyenne (10/20) comptent dans la moyenne générale finale. Intéressant, non ? En fait, pas tant que ça : si l’épreuve de langue ne peut en effet pas vous faire perdre de points, elle ne peut cependant pas compenser une éventuelle insuffisance en EP2 fabrication de pâtisseries, si c’est ce que vous espériez en vous y inscrivant (comme moi). D’autant plus que le coefficient est de 1 seulement.


Détail des matières professionnelles


EPREUVES THEORIQUES – COEFF. 4

  • Prévention, Santé, Environnement : 1h – coefficient 1 (matière commune à tous les CAP)
  • Technologie de la pâtisserie : 2h – coefficient 3
    • Sciences de l’alimentation
    • Technologie de la pâtisserie
    • Connaissance de l’entreprise et de son environnement juridique et social

EPREUVE PRATIQUE – 7H – COEFF. 11

  • Phase écrite (ordonnancement)
  • Fabrication de pâtisseries
  • Phase orale (questions de connaissances sur la technologie et les sciences)

En savoir plus sur la grille de notation et le référentiel.

Lors de l’épreuve pratique, il vous sera demandé de fabriquer :

  • 1 entremets (charlotte, royal au chocolat,…)
  • 1 tarte (au fruits, chocolat, amandine,…)
  • Pâte à choux ou pâte feuilletée (galette des rois, Paris-Brest, chaussons aux pommes,…)
  • Viennoiseries (à base de pâte levée feuilletée ou de pâte à brioche)

Vous serez également soumis à 2 oraux de 15 minutes chacun ; l’un portant sur la technologie de la pâtisserie, l’autre en lien avec les sciences de l’alimentation.

Stage professionnel : obligatoire ?

Un stage en entreprise n’est pas obligatoire pour obtenir son diplôme ; cependant, si vous en avez la possibilité, je ne peux que vous y encourager ! Je n’ai malheureusement pas eu cette chance (je ne connaissais pas de pâtissier, n’avais pas de convention,…), mais j’ai beaucoup appris à l’aide d’une autre mise en pratique dont je vous parlerai prochainement !

J’espère que cet article a pu éclaircir les éventuelles zones d’ombres de l’examen. Je prévois par la suite de rentrer dans le détail de mon organisation, ma préparation à l’examen, etc.

Si vous avez des remarques ou questions, je serais très contente d’y répondre du mieux que je peux en commentaires.

A très vite,

signature

En plus de mon expérience personnelle, je me suis appuyée sur ces sources : 
http://eduscol.education.fr/
https://patissier-libre.com/
http://www.metiers-alimentation.ac-versailles.fr/

You Might Also Like

3 Commentaires

  • Reply Laure 1 novembre 2018 at 08:14

    Merci Delphine pour ces précisions ! Pourrais tu nous dire quels manuels tu as utilisés pour te préparer aux épreuves pratiques et à la PSE ? Merci !

    • Reply Delphine 8 novembre 2018 at 09:29

      Merci Laure !
      Je prépare un article très vite à ce sujet ! 🙂

  • Reply Léa - Pâtisseries Inspirées 1 novembre 2018 at 11:32

    Très intéressant comme article ma Delphine ! J’ai hâte de lire la suite .. en attendant 2020 pour me lancer dans cette nouvelle aventure !
    – Léa

  • Laisser un commentaire